Copywriting : un texte pour un bouton.

La communication en ligne est en émoi : depuis le mercredi 24 février, facebook permet de réagir par différents boutons en sus du simple « j’aime » disponible jusqu’alors. Quand certains esprits mal tournés pensent que c’est pour mieux ficher les réactions, nous pensons, chez Stereotexte, que c’est une source  intarissable d’inspiration pour le copywriting – et voici pourquoi.

La publicité pure et dure

Stereotexte_storytelling_facebook_1

Comment faire passer un message simple et clair ? L’exemple ci-dessus montre le crescendo qui permet de passer de la simple série de boutons à notre propre logo. Et la légende suffit, en quelques mots, à faire ressortir l’essentiel – merci le copywriting !

Le copywriter en agence

Stereotexte_storytelling_facebook_2

Cette petite histoire permet de se mettre en avant et rappelle une situation bien connue des concepteurs-rédacteurs en agence. Bien souvent, la créativité du copywriting s’arrête… là où commence la tolérance du client.

Un storytelling déjanté

Stereotexte_storytelling_facebook_3

« On ne va jamais si loin que lorsqu’on ne sait pas où on va », pour reprendre la célèbre phrase.

Rédiger pour vendre

Stereotexte_storytelling_facebook_4

Quel concepteur-rédacteur n’a jamais été confronté à l’épineux problème du storytelling qui tienne la route ? Avant de perdre vos clients, soignez votre communication !

Texte libre

Vous souhaitez, vous aussi, vous lâcher sur les boutons et donner libre cours à votre imagination ? Téléchargez le fichier vierge en cliquant ci-dessous.

Stereotexte_storytelling_facebook_vierge

Télécharger le fichier vierge

Et puis avant d’attraper des boutons, appelez-nous et faites le choix de rédacteurs créatifs français et allemand pour vos campagnes ;) !

À bientôt,

M.T.