Concepteur-rédacteur : 16 conseils pour être plus productif (2/2)

<< Lire le début

9 – Sauvegardez une version et faites des coupes franches

Une fois l’idée en tête, il est parfois difficile de changer de cap ou d’en imaginer un nouveau. Pour cela, sauvegardez votre travail et vos textes et taillez dans le tas en effaçant une partie des textes déjà rédigés : un nettoyage par le vide permet parfois de laisser les nouvelles idées venir à vous.

10 – Changez d’endroit

Vous rédigez d’habitude assis(e) derrière votre bureau ? Allez dans la salle de réunion si elle est libre. Ou au café du coin. Ou encore au parc, si vous vous y sentez à l’aise et que le soleil brille. Ou enfin à la bibliothèque ou médiathèque locale. Dans la cuisine. Sur la terrasse. Où vous voudrez : il y a de fortes chances que le simple fait de changer d’environnement donne un nouveau souffle à votre créativité. Et puis, si vous recherchez un dépaysement plus important, lisez cet article inspirant sur les meilleurs endroits pour écrire vos textes de vente :) !

Heureux qui, comme Ulysse, écrivait du port de la Cotinière.

11 – Supprimez le premier paragraphe

Le début de votre lettre de vente ou de votre texte d’annonce était prometteur mais tout à coup la machine s’essouffle ? Effacez le premier paragraphe et recommencez, modifiez le texte en conséquence. Parfois, un simple changement d’incipit induit de facto un changement de rythme ou de progression dans votre argumentaire, le premier paragraphe contenant souvent l’accroche qui va être déclinée ensuite.

12 – Rédigez pour un ami

L’exercice n’est pas forcément plus facile, mais écrire pour un ami/une connaissance sur un sujet précis peut vous aider à trouver des mots auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé. Il vous viendra alors en tête une tournure de phrase qui lui tient à cœur, ou des tics de langage qui pourront se révéler des atouts pour ce que vous rédigez. Enfin, après quelques essais, vous serez plus à l’aise avec le style que vous aurez développé – et, s’il colle à celui de votre client, vous êtes sur la bonne voie.

13 – Rédigez après quelques verres… et corrigez à jeun

Chez certaines personnes, l’inspiration frappe plus facilement à la porte lorsqu’elles ont bu un verre. Ou deux. Ou plus… mais toujours avec modération ! Couchez alors sur le papier (ou sur le clavier) tout ce qui vous passe par la tête et corrigez à jeun le lendemain. N’hésitez pas à mentionner le maximum de détails afin de retrouver le fil de votre cheminement de pensée si nécessaire.

Le Capitaine Haddock tentant de donner un coup de fouet à sa créativité. (Source : blog.lefigaro.fr)

14 – Pensez-y avant de vous endormir

Personnellement, je suis plus créatif à deux moments de la journée : en fin de matinée et… en allant au lit. Par conséquent, j’ai toujours un petit carnet de notes à portée de main pour y inscrire certaines idées fulgurantes qui viennent me visiter alors même que je recherche en vain les bras de Morphée. Qui plus est, réfléchir sur un sujet avant de s’endormir aide souvent à y penser la nuit – voire à trouver une idée inspirante. Tout comme il vaut mieux se relire le lendemain, une bonne nuit peut aussi porter conseil et faire venir les idées.

15 – Commencez par le milieu

Vous avez du mal à trouver votre accroche ? Alors brûlez les étapes et commencez à rédiger votre annonce par le milieu, comme si vous aviez déjà rédigé le début. Si vous ressentez un blocage qui refuse de sauter, passer à la suite peut aussi aider à vous décomplexer pour trouver le début. Dans certains cas, mettre la charrue avant les bœufs peut donner un coup de pouce.

16 – Votre texte vous semble trop simple, trop évident ? Ne changez rien !

Si votre texte atteint un état de maturation tel que vous en arrivez à vous dire : « C’est trop simple, pas assez recherché. », alors ne changez plus un iota. Il y a de grandes chances pour que vous ayez atteint la quintessence même de ce que vous cherchiez à rédiger. Parfois, les solutions les plus simples ne viennent en tête que lorsqu’on a épuisé toutes les autres possibilités.

Et vous, quelles sont vos astuces de concepteur-rédacteur pour être plus productif ?

À bientôt,

M.T.

<< Vers la page 1